En plein cœur de la région grassoise, dans le village de Saint Cézaire sur Siagne, Coline Parfums se spécialise depuis 1994 dans l'élaboration artisanale de parfums, huiles et eaux de toilettes.
Une large gamme d'eaux de toilette provençales et d'eaux de parfums composées sont proposées aux commerçants et aux particuliers. A ces produits caractéristiques de la région grassoise s'ajoute une large gamme d'huiles essentielles pures et naturelles, soigneusement sélectionnées pour leur qualité et en fonction de leur origine. En collaboration avec des artisans et producteurs marocains, nous présentons aussi une huile d'argan bio, dont la fabrication est finement contrôlée à l'aide de nos partenaires locaux.

Nous personnalisons sur demande toutes nos étiquettes, à l'attention des professionnels (cadeaux d'entreprise, logos commerçants) comme des particuliers (à l'occasion de mariages, baptêmes et autres évènements). Coline Parfums s'engage ainsi dans une fabrication traditionnelle, de qualité, et à votre image, dans le respect du savoir-faire grassois

Grasse et le Parfum

Si
​l'histoire de la ville prendrait plusieurs livres, voici un aperçu d'une histoire riche en tradition : l'histoire de Grasse et de ses parfums.

C'est à l'époque médiévale que l'histoire de la ville et celle du parfum se rejoignent. Grasse, alors célèbre pour ses tanneries, se spécialise dans la ganterie fine. Incités, par les modes espagnoles et italiennes, à parfumer leurs ouvrages, les gantiers se font Gantiers-Parfumeurs et mettent en forme des techniques qui n'auront de cesse d'être entretenues et améliorées, des siècles durant. La distillation et l'enfleurage, parmi les pratiques les plus caractéristiques de l'artisanat du parfum, prospèrent jusqu'au XIXe siècle.
La Révolution Industrielle, au début du même siècle, bouleverse un certain nombre de pratiques. Les artisans et producteurs mobilisés autour de la fabrication du parfum sont de plus en plus nombreux ; aux agriculteurs viennent s'ajouter les verriers, ferblantiers, bouchonniers, imprimeurs et transporteurs, qui transforment la fabrication grassoise en une fabrication à échelle mondiale. Les perfectionnements de la chimie permettent l'apparition de techniques comme celle de l'extraction par solvants, qui permet à la ville de Grasse de se hisser au rang, désormais mondialement reconnu, de « Capitale de la parfumerie ».
Si depuis les années 1950, le parfum se produit sur l'ensemble de la planète, la ville de Grasse conserve aujourd'hui encore, dans le secret de ses usines et ateliers, les connaissances et les techniques nécessaires à une fabrication d'une qualité inégalée, et ses produits conservent en eux les traces d'une histoire longue de plusieurs siècles.


Histoire


Le savoir faire grassois: quelques techniques

La distillation : l'alambic, image d'Epinal de la parfumerie grassoise, est chargé des fleurs fraîchement cueillies et triées dans les usines. Les odeurs sont entraînées, au sein d'un alambic à double fond, par la vapeur d'eau, ensuite condensée et séparée (entre eau et huile essentielle).

L'extraction : plongée au sein d'un extracteur, la fleur est l'objet de lavages successifs, afin que les solvants se chargent de son odeur. Une fois filtrés et débarrassés des impuretés, ceux-ci subissent plusieurs évaporations, au terme desquelles on récupère la concrète, un liquide extrêmement concentré.

L'enfleurage : travail généralement réservé aux femmes, l'enfleurage utilise les propriétés absorbantes des matières graisseuses. Une pommade, préparée à partir de graisses naturelles chauffées à feu nu avec de l'eau de fleur d'oranger, est fabriquée par les usines en mai. Mise en réserve jusqu'à juin, elle est ensuite étalée sur des châssis, lesquels reçoivent ensuite les pétales de fleurs dont l'odeur vient imprégner la pommade. Celle-ci ensuite lavée, le parfumeur récupère, sous forme liquide, les senteurs ainsi captées. Cette technique, parmi les plus anciennes et les plus connues de la parfumerie grassoise, permettait ainsi d'extraire plus particulièrement le parfum du jasmin, fleur aux pétales trop fragiles pour supporter l'extraction.

Histoire

Copyright ((c)) 2012. Coline Parfums
Contactez l'auteur à contact@colineparfums.com